Le retour des classiques belges

Nous sommes fin février et comme tous les ans, c’est le début des classiques flandriennes. Après une année 2011 riche en rebondissement, les classiques du nord seront plus qu’indécises. La dream Team Bmc, le retour de Boonen, Cancellara, autant de prétendant qui nous feront vibrer de fin février à mi-avril. Ça commencera par l’Omloop Het Nieuwsblad, ce samedi. 

En 2011, on attendait la mobylette Cancellara, le viking Thor Hushovd, le flandrien Tom Boonen ou le puncheur Gilbert, mais ce fut l’opportuniste Nuyens et le courageux Van Summeren qui se sont imposés lors des deux monuments de début avril. Une nouvelle année commence et les favoris restent encore flous à l’approche de l’Omloop Het Nieuwsblad.

Tom Boonen, enfin ?

Et oui, il reste encore une semi-classique flamande que Tommeke n’a pas accroché à son palmarès et c’est l’ancien Circuit Het Volk. De nombreuses fois proche de la victoire, comme en 2006 où il termine derrière son coéquipier Nuyens, il sera un des favoris comme chaque année. Après deux saisons où il fut blessé à de nombreuses reprises, il compte bien remettre les pendules à l’heure et faire taire les critiques. Certains ont mis en cause son leadership sur les classiques, préférant Chavanel, ou mis en doute ses qualités en le disant fini. Samedi, avec l’aide de son équipe, il essayera d’enfin gagner cette classique, malgré l’absence de Terpstra pour maladie.

Bmc sera là pour se montrer

On a rarement, lors de cette décennie, vu une équipe avec autant de talent pour les courses du nord. Gilbert, Hushovd, Van Avermaet, Ballan, Burghart, Hincapie, Quinziato et compagnie seraient des leaders dans beaucoup d’équipe World Tour. Samedi, elle sera là pour montrer sa force de frappe, à quel point elle sera redoutable sur le Ronde et Roubaix, mais aussi pour montrer sa cohésion de groupe. Mais qui dit dream team, dit aussi guerre d’égo. Même si on se dit soudé, comme en 2011, ça reste à prouver. On connait les différents qu’il y a eu entre Gilbert et Van Avermaet. Toutefois n’oublions pas qu’en 2011, Bmc fut une team très unie et très impressionnante sur les flandriennes, même sans Gilbert ni Hushovd. En tous cas, cette équipe sera redoutable et redoutée.

Cancellara absent

Le Suisse ne participera pas à l’Omloop, mais on est obligé de parler de « Canci » lorsqu’on évoque les flandriennes. Après une année 2010 où il a écrasé la concurrence, 2011 fût frustrant pour lui. Meilleur sur les flandriennes, il n’a pu en gagner aucune, trop surveillé. Avec la fusion entre Leopard et Radioshack, on aurait pu s’attendre à du renfort pour le Suisse, mais ce fut très moyen avec les arrivées de Rast, Roulston et Popyvich. Mais dans l’autre sens, le départ de Stuart O’Grady et la mort tragique du sprinter Gantois, Wouter Weylandt, seront dures à remplacer. Face à des équipes comme Sky, Quick-Step ou Bmc, ça parait très maigre, mais Fabian est un grand coureur et il peut se débrouiller seul, sans équipier. A condition de ne pas être autant surveillé qu’en 2011.

Sky et Rabobank en outsiders

Il y a énormément d’équipes qui peuvent prétendre à la victoire ce samedi, et lors de la suite de la saison flandrienne. Flecha et la Team Sky ont une bonne carte à jouer malgré l’’absence de Boasson Hagen. L’espagnol a terminé premier en 2010 et deuxième en 2011 et il sera entouré de coureur talentueux comme Thomas, Hayman ou Eisel. De son côté et malgré le départ de Langeveld, Rabobank a toujours quelques excellents coureurs avec notamment Boom, Tjallingii et le retour de Breschel, qui a été embêté par des blessures lors de la saison 2011. Garmin, même sans Hushovd, aura de nombreux potentiels vainqueurs avec le vainqueur sortant de Paris-Roubaix Vansummeren, Haussler, Maaskant, Farrar ou le jeune belge Sep Vanmarcke qui pourrait exploser cette saison. Vacansoleil, avec son duo composé de Devolder et Leukemans accompagné de Van Impe, sont de gros outsiders, à ne surtout pas sous-estimer.

La nouvelle équipe australienne, Green Edge, aura le vainqueur sortant à savoir Langeveld, O’Grady et Baden Cooke, dont il faudra se méfier lors d’un sprint final. Lotto, sans Roelandts, devra se contenter du danois Lars Bak. Samedi, il faudra faire attention à deux équipes pro continental, l’équipe Accent Jobs et Farnese. L’équipe belge a un duo de « papys » intéressant avec Hoste et Schierlinckx accompagné de Kevyn Ista. Côté Farnese, Pozzato sera au rendez-vous, malgré sa blessure au Tour de Qatar. Côté français, ce sera surtout l’équipe FDJ qui pourra faire un bon résultat, malgré l’absence de Yoann Offredo. Sans oublier Gaudin, le jeune coureur d’Europcar. Cette première course flandrienne promet d’être alléchante, et les prétendants sont nombreux.

Mehdi Khouch

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s