Un Tour du Langkawi, deux hommes

Cela a duré dix jours, et pourtant on n’a l’impression de n’avoir vu que deux hommes sur ce Tour du Langkawi 2012. Six étapes pour l’un, la victoire finale et deux étapes pour l’autre, cette édition de la course malaisienne n’a pas laissé beaucoup de suspense, mais a tout de même été très plaisante à suivre.

Le Tour de Langkawi est une course cycliste se déroulant en Malaisie  et créée en 1996. L’épreuve fait partie de l’UCI Asia Tour, mais pourtant, aucun asiatique n’a jamais remporté le classement final. Au palmarès du Tour de Langkawi, on retrouve des visages connus du peloton tels que Christopher Horner ou José Rujano. Le français Anthony Charteau a aussi triomphé sur les routes malaisiennes. Cette course réussie souvent aux coureurs d’Amérique du Sud, comme en témoigne les 3 derniers vainqueurs que sont José Serpa , José Rujano et Jonathan Monsalve. Cette année, la tête d’affiche de ce Tour de Langkawi était le leader de la formation Astana, le kazakh Alexandre Vinokourov. Celui qui avait annoncé sa retraite peu après sa chute lors de la descente du Pas de Peyrol sur le dernier Tour de France, avant de se rétracter et de poursuivre l’aventure une année de plus. Les autres favoris pour cette seizième édition étaient les deux leaders de la formation Androni, Serpa et Rujano, ainsi Tom Danielson, récent neuvième de la Grande Boucle.  Au niveau du sprint, Andrea Guardini, auteur de 5 victoires d’étape l’an passé revenait sur la course qui l’a révélée. Il avait comme adversaire le jeune Raymond Kreder de la Garmin Cervélo et la nouvelle recrue du team Europcar, Matteo Pelucchi. L’équipe française se déplaçait en plus avec son ancien maillot à pois du Tour de France, Anthony Charteau.

Les sprints pour Andrea Guardini

Si l’on parle des sprints lors de ce Tour de Langkawi 2012, nous sommes obligés de parler d’’Andrea Guardini. Le jeune sprinteur italien de l’’équipe Farnese Vini s’est en effet adjugé 6 étapes. Grâce à son nouveau sextuplé, il devient le coureur ayant remporté le plus d’étapes sur l’épreuve, nouveau record. Il est vrai que la concurrence n’était pas monstrueuse cette année, Raymond Kreder et Matteo Pelucchi n’étant pas des sprtiners confirmés. Mais l’Italien montre qu’il est en jambe en ce début de saison, lui qui vise une victoire d’étape sur le prochain Tour d’Italie. Andrea Guardini s’’est fait connaître l’’année passée sur ces mêmes routes de Malaisie. Il a confirmé par la suite avec des victoires sur le Tour du Qatar, en Truquie, au Portugal ou encore en Padanie en fin de saison. Guardini vient de la piste, ou il a été champion d’’Europe junior du Keirin à Cottbus en 2007. Cette année là il a aussi été champion d’’Italie de vitesse par équipe avec Stefano Melegaro et Elia Viviani, autre espoir du sprint italien. Tour d’un futur grand donc.

Et cette année, Andrea Guardini a pour objectif le Giro. L’’année passé, après avoir réalisé un très bon Tour de Turquie, il a déclaré ne pas vouloir aller sur son tour national. Mais nous voici en 2012 et le sprinteur italien veut participer au Giro, ainsi qu’en remporter une d’’étape. Le coureur de Farnese Vini a les moyens de battre les plus grands sprinteurs du monde compte tenu de son explosivité dans les 200 derniers mètres. Mais pour cela il devra être bien emmené pour pouvoir rivaliser face au train des Sky et compagnie. Cette semaine, coup de théâtre, Mario Cipollini champions du Monde en 2002 et vainqueur de 42 étapes sur le Giro annonce qu’il voudrait revenir sur le Giro cette année dans l’équipe Farnese Vini pour emmener Andrea Guardini lors des sprints, afin que le jeune espoir puisse battre Mark Cavendish ! Info ou intox ? Pour l’instant nous n’avons pas plus d’informations, mais à 45 ans, un retour de Cipollini serait très surprenant…

En altitude, José Serpa

Les étapes de montagne de ce Tour de Langkawi ont montré la démonstration des Sud-Américains d’Androni. En effet, au classement général on retrouve aux deux premières places José Serpa et José Rujano alors qu’e la troisième place du podium est occupée par Nino Corridor, de l’équipe Azad University Ross Team. Et non, dans ce classement on ne retrouve pas d’’Alexandre Vinokourov ni de Tom Danielson ou encore d’’Anthony Charteau. La forme n’’était pas au rendez vous pour ces trois là qui lâchait prise lorsque la pente s’’élevait. Revenons a nos Androni, José Serpa à remporté les deux grosses étapes de montagne de ce Tour de Langkawi, la sixième et la septième. Son coéquipier, José Rujano à lui aidé son leader a remporter cette course en attaquant plusieurs fois lors de l’’étape reine pour tenter de lâcher Nino Corridor et rendre la tâche plus simple pour José Serpa. Il faut aussi souligner le travail de Jackson Rodriguez qui termine quand à lui cinquième du général.

José Serpa a commencé sa carrière professionnelle en 2006 dans l’équipe Serramenti Diquigiovanni maintenant appelé Androni, il a remporté 7 étapes sur le Tour de Langkawi, et à deux reprises le classement général de la course, en 2009 et en 2012. Un habitué de cette épreuve donc. Et même un habitué de la montagne tout court comme le montrent ses performances sur le Giro, le seul Grand Tour qu’il a disputé (11e en 2009) ou sur le Tour du Venezuela, disputé en haute altitude. Cette année, comme tous les ans, il aura comme objectif de briller sur le Giro et pourquoi pas, remporter une victoire d’’étape. Avec ce qu’il nous a déjà montré, on peut nous aussi croire à de belles performances de sa part.

Alexandre Demoly

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s