Affaire Mantoue, Poison d’Avril

Récurrente du printemps, l’affaire Mantoue suit son cours depuis 2008, sans jamais manquer de ressortir à l’amorce des classiques. Réouverte récemment, elle pourrait une nouvelle fois bouleverser le petit monde tranquille du cyclisme italien.

Tout commença avec Sella

Tombé pour dopage après son fabuleux Giro 2008, Emmanuelle Sella se lança alors dans une succession de révélations fracassantes mettant en cause de nombreux cyclistes et managers. Pendant plusieurs mois, l’affaire, menée par la justice italienne, reste discrète et fait peu de bruit. Toutefois, la presse française s’empara du phénomène en plein Tour de France 2009, révélant au grand public les agissements menés contre le virus du dopage circulant en Italie à l’époque. Déjà entachés lors de précédentes affaires, Alessandro Petacchi et Lorenzo Bernucci, tous deux membres de l’équipe Lampre sont encore concernés, et l’étau se resserre sur eux quand des perquisitions sont effectués à leur domicile par la brigade antidopage transalpine. Mis hors de cause par la justice italienne, le maillot vert du Tour ne sera finalement pas menacé, du moins pour l’instant, car malgré la clôture officielle de l’enquête en avril 2011, le procureur de Mantoue n’est pas satisfait du dénouement de l’enquête et relance actuellement une offensive qui devrait renvoyer devant la justice les trente-deux personnes citées impliquant majoritairement des membres Lampre de Guiseppe Saronni. Une nouvelle audience aura lieu dans les prochains mois, et devrait enfin donner une conclusion à un marasme judiciaire ayant duré trop longtemps.

Des conséquences terribles

Pour l’instant, seul l’ancien champion du monde Ballan a eu à en pâtir. Jamais contrôlé positif, il est cependant, dans la semaine précédant le Paris-Roubaix 2010, écarté à titre provisoire par son équipe BMC, sur la base de simples soupçons. Réintégré le mois suivant, il est de nouveau mis à pied par son équipe peu avant le Tour d’Italie 2011, l’enquête ayant entretemps avancé et permis de renforcer les doutes pesant sur la crédibilité du coureur italien. Celui-ci aurait eu recours à des transfusions sanguines au cours d’une saison 2009 où il n’aura pas brillé, fortement diminué par des blessures et une longue maladie. N’ayant reçu aucune injonction de la part de l’UCI, la BMC lève sa suspension au lendemain de l’arrivée du Giro. Au final, Ballan aura manqué deux évènements majeurs pour des motifs assez sévères et pour l’instant injustifiés. Comment peut-on suspendre un coureur sans que sa culpabilité soit prouvée ? John Lelangue étant à la recherche d’une image neuve après le fiasco Phonak/Landis, le récent 3e du Ronde Van Vlaanderen a certainement payé les pots cassés par les autres.

Outre les trois coureurs cités précédemment, sont également menacés le manager Saronni,  ses directeurs sportifs Fabrizio Bontempi -Maurizio Piovani et les cyclistes Marco Bandiera, Emanuele Bindi,  Marzio Bruseghin, Damiano Cunego, Alessandro Ballan, Mauro Da Dalto, Francesco Gavazzi, Mirko Lorenzetto, Manuele Mori, Simone Ponzi, Mauro Santambrogio, Francesco Tomei et Daniele Pietropolli.

En cas de condamnation de l’ensemble des présumés fautifs, qu’adviendrait t’il de la formation italienne ? On se souvient du précédent de 2006 : à court de cyclistes, l’équipe Liberty Seguros n’avait pas pu prendre le départ du Tour de France, et ne du son salut qu’à la présence de Vinokourov qui réunit un packtage de sponsors kazakhs pour créer une nouvelle puissance : Astana. En sera-t-il de même pour la Lampre ? On devrait le savoir assez rapidement…

Louis Rivas

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s