Tony Gallopin dans un nouveau rôle

Fabian Cancellara absent, l’équipe Radioshack – Nissan va devoir se réorganiser pour Paris-Roubaix ce dimanche. Et ne possédant plus de coureur capable de jouer la victoire finale, ce sont les habituels gregarios qui vont en profiter. Tony Gallopin fait parti de ceux là…

Le français Tony Gallopin est un coureur très polyvalent. Il sprinte bien comme le montrent ses nombreuses victoires et notamment celle du classement final de la Coupe de France. Mais le coureur de 23 ans passe également bien les bosses. Il l’a par exemple prouvé sur le dernier Tour du Haut Var où il était présent dans l’ascension finale de la deuxième étape. Et ce n’est pas terminé car l’ancien coureur d’Auber 93 est aussi très performant en contre la montre, il a remporté un très grand nombre de victoires et de médailles dans les catégories juniors entre autre. Enfin, pour couronner le tout, Gallopin aime les flandriennes, si bien qu’il avait été désigné pour cette campagne 2012 comme l’un des principaux équipiers de Fabian Cancellara…

Le boss l’a pris sous son aile

Fabian Cancellara lui-même porte en estime le jeune Tony Gallopin. Il y a quelques semaines, il l’a même déclaré à Vélo Magazine : « Ce gars-là (Gallopin, NDLR) il gagnera de grandes courses. Vous savez pourquoi ? Parce que, physiquement, il est fort, il l’a déjà prouvé à plusieurs reprises mais aussi et surtout pare qu’il est venu dans notre équipe par choix sportif et non pour l’argent. Il aurait pu gagner bien plus ailleurs mais il est venu pour son expérience personnelle. J’ai un très grand respect pour ça. »

Le Suisse ne pouvait pas savoir au moment où il disait cela que l’heure de vérité allait sonner pour son jeune coéquipier. La chute de l’ancien protégé de Bjarne Riis au Tour des Flandres va l’empêcher de disputer Paris-Roubaix et c’est toute l’équipe qui doit établir un nouveau plan. Et nul doute que le récent second de Milan – San Remo aimerait voir le français promu en leader de l’équipe. Cancellara veut transmettre son savoir du cyclisme, et Tony Gallopin semble être le coureur parfait. Le neveu d’Alain Gallopin doit de son côté profiter de cette opportunité qu’il a d’apprendre aux côtés d’un monstre du cyclisme, et de l’un des meilleurs flandriens du cyclisme moderne.

Un leadership à se partager

En toute logique, le statut de leader devrait revenir à l’autre suisse de l’équipe, Grégory Rast. A 32 ans, l’ancien coureur de Phonak et Astana a l’expérience des flandriennes et de Paris-Roubaix. Mais les résultats de Rast sur ces courses sont tout de même assez minces. Sa quatrième place à Roubaix l’an passé étant l’arbre qui cache la forêt puisque les circonstances de course étaient très particulières. Du coup, l’équipe de Johan Bruyneel ne devrait pas tout miser sur un seul coureur, qui n’a pas les capacités nécessaires pour obtenir un résultat probant.

Faire confiance à Tony Gallopin pourrait donc s’avérer être un très bon choix. Pas forcément plus apte que Rast à faire un résultat, il ne l’est en tous cas pas moins. Et laisser sa chance au jeune coureur pourrait être très bénéfique pour la suite. Gallopin doit engranger de l’expérience en tant que leader et l’absence de Cancellara est l’occasion parfaite. Nul doute qu’Alain Gallopin a déjà cette idée en tête et qu’il tentera de la faire partager au reste du staff pour que son neveu ait sa chance dimanche. Ce qui nous permettrait de découvrir tout le potentiel de l’ancien coureur de Cofidis sur les pavés du nord.

Robin Watt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s