Paris-Roubaix 2002 : Johan Museeuw très revanchard

Le Lion des Flandres a atteint les 35 printemps et commence à se faire vieux. Pourtant, il reste l’un des grands favoris à la victoire finale sur les classiques flandriennes. Une semaine avant Paris-Roubaix se déroule le Tour des Flandres duquel Museeuw termine 2e. Il veut se racheter sur Roubaix et il va le faire de très belle façon.

Pour la centième édition de l’Enfer du Nord, les coureurs ne sont pas gâtés. Un mélange de pluie et de boue rend le parcours extrêmement difficile et la moyenne de la course ne rentrera pas dans les annales. Le Lion des Flandres est l’un des grands favoris avec Georges Hincapie et Peter Van Petegem. Mais quelques outsiders comptent bien jouer les troubles fêtes. Parmi eux on compte Andrea Tafi, Servais Knaven et Steffen Wesemann. Pendant que ceux là restent donc bien au chaud, une échappée de 33 coureurs se forme avec rapidement avec dans ses rangs Boonen, Mattan, Van Heeswijk, Hoffman, Tombak et Bodrogi.

Van Petegem malchanceux

Derrière, les favoris n’attendent pas des lustres avant de partir à l’avant ! Un groupe de 11 coureurs sort du peloton après Arenberg avec notamment Hincapie, Museeuw, Knaven et Wesemann. Van Petegem est dans un deuxième groupe derrière, Andrea Tafi quand à lui est déjà hors course. Et lorsque le vainqueur du Tour des Flandres 1999, Van Petegem, est sur le point de faire la jonction avec le groupe de favoris, il chute. A ce moment là, tout le monde est dispersé. A l’avant, il ne reste plus que Cassani, Mattan, De Clercq, Schewda, Van Heeswijk, Boonen et Hoffman. Quelques minutes derrière, ils ne sont plus que six à suivre Museeuw : Michaelsen, Knaven, Hincapie, Bodrogi, Gouvenou et Wesemann. Et à 55 kilomètres  de l’arrivée, avant que le groupe de Museeuw et Hincapie fasse la jonction, Nico Mattan s’échappe du groupe de tête. Museeuw accélère aussitôt, Hincapie et Wesemann arrivent à le suivre et font la jonction avec le groupe de devant. Nouveau point sur la course, il y a à l’avant Museeuw, ses deux équipiers Cassani et Van Heeswijk, Sciandri, Mattan qui a été repris, Hincapie, Boonen, Michaelsen, Hoffman, Schweda, Wesemann et Gouvenou.

Un numéro de grande classe de Museeuw

A un peu plus de 40 kilomètres de l’arrivée, le leader de la formation Domo attaque et personne ne peut le suivre. Derrière, Michaelsen chute et le groupe de poursuivant se sépare. Hincapie et son jeune coéquipier, Tom Boonen, se retrouvent seul face à Museeuw. Malgré un travail énorme du jeune campinois, les deux US Postal perdent du temps sur Museeuw qui a plus d’une minute et trente secondes d’avance sur ses poursuivants à 20 kilomètres du Vélodrome alors que Wesemann est sur le point de rejoindre Hincapie et Boonen. Une vingtaine de kilomètres plus loin, Hincapie chute. Boonen hésite à s’arrêter pour aider son leader, mais il continue finalement son effort avec Wesemann. Devant, Museeuw poursuit son numéro en étant largement au-dessus du lot pour cette centième édition de Paris-Roubaix. Il arrive sur le Vélodrome de Roubaix en brandissant ses deux mains, pour fêter sa dixième victoire de Coupe du Monde. Trois minutes plus tard Wesemann règle au sprint un Tom Boonen complètement cuit. Hincapie, qui avait fait de Roubaix son grand objectif de la saison, termine à une sixième place décevante, plus de quatre minutes après le vainqueur.

Johan Museeuw aura gagné son troisième Paris-Roubaix avec une grande facilité. Il était tout simplement intouchable ce jour-là et il a prouvé à tout le monde que même à 35 ans, il pouvait encore gagner les plus grandes classiques. Deux ans plus tard, Museeuw arrête sa carrière suite à une crevaison qui l’empêche de jouer la victoire finale, sur Paris-Roubaix évidemment…

Mehdi Khouch

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s