2004, le fabuleux triplé de Rebellin [1/3]

L’an dernier, Philippe Gilbert avait gagné succesivement l’Amstel, la Flèche et la Doyenne. Le dernier à avoir réalisé ce fabuleux exploit était Davide Rebellin en 2004. L’Italien de la Gerolsteiner avait éclaboussé le triptyque ardennais de toute sa classe. A la veille de l’Amstel, voici la première partie de notre chronique, la victoire Rebellin en haut du Cauberg devant le héros national, Michael Boogerd.

De nombreuses attaques

Trois hommes font partie de l’échappée matinale. Erik Dekker, qui se fera volontairement décrocher par la suite pour aider son leader Boogerd, le Belge Jan Kuyckx et son compatriote vice-champion du monde espoir, Johan Van Summeren. A l’approche des 50 derniers kilomètres, énormement de coureurs essayent de s’extirper du peloton. A 45 kilomètres de l’arrivée, Rogers, Aldag, Kroon et Verheyen s’échappent et obligent la Fassa Bortolo à rouler pour ramener son leader, le regretté Frank Vandenbroucke. Après de nombreuses tentatives, c’est au tour de Mazzoleni, Van Goolen, Vicioso, Popovich, Casar, Zberg, Nicki Sorensen et Verheyen de s’échapper. Mais cette dernière tentative est une fois encore un échec. On approche des 20 derniers kilomètres et la course reste encore indécise.

Kessler lance les hostilités, Bettini très costaud

A ce moment, Kessler accélère sur le Eyserbosweg. Derrière, cinq coureurs arrivent à le suivre : Rebellin, Van Petegem, Di Luca, Bettini et Boogerd. Personne n’arrivera à rejoindre le groupe de six, Vandenbroucke, Camenzind, Mazzoleni, Bartoli, Brochard et le leader de la coupe du monde Wesemann, sont piégés. Sur le plat, c’est Bettini qui accélère, mettant en place le rythme du groupe. Le champion d’Italie en titre est très en forme, mais il se fera avoir à son propre jeu.

Boogerd et Rebellin s’isolent en tête

Après une nouvelle accélération de Bettini à un peu plus de 10 kilomètres de l’arrivée, Rebellin le rejoint. Derrière, c’est Boogerd qui mène le groupe de quatre. Après la jonction, Boogerd poursuit son effort et le coureur de la Gerolsteiner le suit. Un duo se forme et ils ne seront jamais rejoint. Dans le Keuteberg,  dernière difficulté avant le Cauberg, le duo accentue son avance. Derrière, Di Luca attaque, il prend rapidement une cinquantaine de mètres d’avance. Bettini lui peine, il ne peut pas répondre, mais le coureur de la Saeco sera repris quelques minutes plus tard. Rebellin et Boogerd filent vers le Cauberg pour se disputer la victoire.

L’erreur de Boogerd, Rebellin s’impose

Les deux coureurs sont sous la flamme rouge, ils abordent le Cauberg. Le public applaudit et encourage leur idole néerlandais, placé dans la roue de Rebellin. Il reste 500 mètres et c’est à ce moment que le coureur de la Rabobank décide d’accélérer. Mais il est obligé de s’asseoir à 50 mètres de la ligne et Rebellin le coiffe sur le poteau pour remporter sons premier et dernier Amstel Gold Race. Derrière, Bettini règle au sprint le petit groupe de poursuivants devant Di Luca et Van Petegem qui complète le top 5. Boogerd échoue sur le podium de la classique néerlandaise pour la 5e fois, pour seulement un succès. Mais cette fois-ci, il aura encore plus de regrets que sur les autres années. Très nerveux, le leader de la Rabobank n’a pas été très lucide lors de cette dernière ascension du Cauberg. En attaquant de si loin, avec le vent de face, ses chances de victoires étaient devenues très faibles, alors qu’il avait probablement de meilleures jambes que l’Italien, plus rusé.

A 32 ans, Rebellin remporte sa première ardennaise et sa 3e classique de coupe du monde, après ses victoires en 1997 sur le Gp Zurich et sur la Classica San-Sebastian. Mais ce premier succès n’est qu’un début et son prochain fait d’arme se fera le mercredi suivant, sur la Flèche Wallonne.

Mehdi Khouch

Publicités

Un commentaire sur “2004, le fabuleux triplé de Rebellin [1/3]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s