À l’assaut de la Doyenne !

Plus que jamais indécise, la course à la victoire dans Liège-Bastogne-Liège promet énormément. Entre des favoris qui souhaiteront se racheter de leurs erreurs passées et des outsiders aux dents longues, le final de la plus ancienne des classiques du calendrier cycliste s’annonce tendu et animé !

– Les Favoris

***** Joaquin Rodriguez : Vainqueur de la Flèche Wallonne et actuellement dans une forme resplendissante,  l’Espagnol est le favori logique de cette course. Décevant ces deux dernières années, on aimerait le revoir briller là où il s’était affirmé en 2009 aux dépens de son leader Valverde (2e).

***** Phillipe Gilbert : Sur une pente ascendante, Gilbert est à même de rééditer sa performance de l’an dernier, quand il s’était brillamment débarrassé des Schleck pour aller chercher la victoire sur les auteurs d’Ans. Course préférée du belge, rendez-vous majeur de sa première partie de saison, il ne risque pas de s’y louper.

**** Frank Schleck : On placera cette fois Frank devant Andy de part la condition que l’ainé de la fratrie aura affiché ces derniers jours. S’il n’a pas réellement démontré ses capacités cette semaine, Frank semble prêt à enfin remporter son premier monument. Mais il faudra pour cela utiliser à bon escient l’aide que représente son frère.

**** Samuel Sanchez : Au départ annoncé comme non-partant, Sanchez, poussé par l’importante quête de points de son équipe suite à l’échec d’Anton sur la Flèche, est finalement présent. Gagner le Tour du Pays Basque est souvent bon signe pour Liège, on verra si l’histoire se répètera pour le coureur orange.

Les Outsiders

*** Andy Schleck : Totalement transparent depuis des mois, Andy inquiète. Mais quand on connait l’affection qu’a le Luxembourgeois pour cette classique, on ose forcément parier sur un regain de forme de dernière minute du troisième de l’an passé. Toutefois, cela sera peut-être trop juste pour jouer la victoire à la régulière…

*** Jelle Vanendert : L’homme de l’ombre des victoires en Gilbert en 2011, c’était lui. Désormais libre de toute charge, Vanendert s’éclate ! Il termine même devant son ancien leader : 2e de l’Amstel et 4e de la Flèche Wallonne, il pourrait encore passer un cap en montant sur le podium de Liège-Bastogne-Liège. Il ne faudra surtout pas le prendre à la légère.

*** Damiano Cunego : S’il a fait l’impasse sur la Flèche Wallonne en milieu de semaine, Cunego a été excellent au Trentin et il arrive à Liège avec de grandes ambitions. Une équipe très solide avec pour lieutenant Michele Scarponi a été mobilisée à son service. Dans ces conditions, dur d’imaginer le petit prince se louper une nouvelle fois.

– A ne pas sous-estimer

** Vincenzo Nibali : Vraiment fort cette année, le requin de Messine a le profil adéquat pour succéder à Danilo Di Luca au palmarès des Italiens vainqueurs à Liège. On regrettera l’absence de Peter Sagan, troisième de l’Amstel, pour l’aider.

** Rigoberto Uran : Encore annoncé comme tendre, le Colombien avait surpris l’an dernier en prenant une éclatante 5e place au beau milieu des favoris. Discret jusque-là, sa côte reste inchangée mais le retrouver à la même place ne serait plus une surprise.

** Bauke Mollema : Avec un Gesink totalement à coté de son sujet et un Martens qui n’a pas confirmé les espoirs placés en lui, Mollema est devenu le leader de facto de la Rabobank pour les classiques ardennaises. Pour l’instant avec réussite puisqu’il est rentré dans les 10 premiers à chaque occasion.

* Gerrans-Albasini : Les doutes planent encore sur les facultés de ces deux coureurs à véritablement peser sur une course du type de Liège-Bastogne-Liège, mais il y a un début à tout. Surfant sur une vague de succès depuis le début de la saison, les deux leaders de GreenEdge auront une belle carte à jouer.

* Alejandro Valverde : On ne voudrait pas l’enterrer trop tôt, mais honnêtement, le murcian semble bel et bien fini pour les grandes courses. Transparent sur l’Amstel et la Flèche après un début de saison canon, c’est sa dernière chance pour nous faire mentir.

* Greg Van Avermaet : Le second de Gilbert. Il lui faudra un concours de circonstances favorables pour sortir du giron de son leader. Mais Van Avermaet a souvent su forcer le destin, alors pourquoi pas ?

* Thomas Voeckler : Notre Voeckler national est dans une forme épatante. Toujours plus fort, l’Alsacien ne se fixe pas de limites. Actuellement, son meilleur résultat sur la doyenne est une 10e place. Il a largement les moyens d’améliorer cet accessit.

Louis Rivas

Suivre @ChroniqueDuVelo

Publicités

6 commentaires sur “À l’assaut de la Doyenne !

    • Il ne faut pas trop attendre de lui non plus, il sera surement au contact mais sans plus. Liège est une course très longue et difficile, de plus, il manque un peu d’expérience sur cette classique.

  1. Je pense qu’il peut réaliser quelque chose de grand. Pas une victoire évidemment mais il tient très bien la distance et il est selon moi capable de tenir les tous meilleurs jusqu’au pied de la dernière difficulté. Je ne serais pas surpris de le voir terminer dans les cinq premiers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s