Où en sont les sprinteurs ?

Alors que la saison des classiques s’achève, il est temps d’établir un premier bilan des performances du gratin mondial du sprint. Les meilleurs ont connu des fortunes diverses, et aucun n’a réellement imposé sa patte entre janvier et avril. Les grands tours se profilent enfin et pourront certainement permettre d’établir enfin une vraie hiérarchie. En attendant, voici un premier point sur les résultats des hommes forts de la discipline.

Mark Cavendish (4v) : Kuurne-Bruxelles-Kuurne, Etapes sur le Tour du Qatar (X2) et Tirreno Adriatico.

Malgré le fait qu’on sache parfaitement qu’en cette année olympique, le britannique a prévu de se concentrer spécifiquement sur la préparation de cette échéance d’une importance extrême à ses yeux, on était en droit d’attendre un peu plus de lui que ce maigre butin. Pour n’importe quel autre sprinteur, ce type de victoires eut été satisfaisant, mais le désormais champion du monde a totalement déjoué sur la Primavera en étant lâché dès les premiers capi. Le gros plus de cette campagne restera donc son succès dans Kuurne, démontrant les capacités de Cavendish à passer les pavés, et à remporter dans le futur Gand-Wevelgem.

André Greipel (7v) : Cancer Council Classic, Etapes sur le Tour Down Under (X3), le Tour d’Oman (X2) et le Tour de Turquie.

Pour sa seconde année chez Lotto, le solide sprinteur allemand est revenu tambours battants en décrochant la bagatelle de quatre victoires en Australie pour débuter une saison cruciale dans sa quête de gloire. Désormais débarrassé de l’encombrant Gilbert et renforcé par les arrivées de Bak et Henderson, il doit mettre à mal la domination de Cavendish sur les sprints des grands tours et enfin s’imposer comme un coureur qui compte lors des courses à enjeux.

Tyler Farrar (0v) :

En pleine crise de confiance, Tyler Farrar n’est plus le sprinteur bondissant d’autrefois. Le décès de Wouter Weylandt l’a profondément marqué, au point de l’empêcher de démontrer quoi que ce soit de concluant sur les courses auxquelles il participe. Absent des sprints, absent des classiques… L’horizon de l’américain semble s’assombrir de jour en jour. Désormais dépassé par de nombreux concurrents, on doute fortement de sa capacité à retrouver les sommets.

Alessandro Petacchi (0v) :

Sans doute rattrapé par l’âge, Ale-Jet est désormais bien loin du niveau qui était le sien auparavant. Alors qu’il aurait pu se relancer sur le Giro, sa course favorite, il ne figure finalement pas sur la liste des partants.  A moins d’une résurrection spontanée en fin de saison, notamment sur le Tour de France, on imagine qu’à l’instar de son ancien adversaire Robbie McEwen, le Spezian tirera sa référence dans les mois qui viennent.

Marcel Kittel (5v) : Grand Prix de l’Escaut, Etapes sur l’Etoile de Bessèges, le Tour d’Oman (X2) et aux 3 jours de la Panne.

L’homme fort de la fin de saison 2011 n’a pas déçu pour cette nouvelle année, profitant de sa pointe de vitesse pour remporter bon nombre d’étapes face à une belle concurrence, essentiellement sur le Tour d’Oman. Ailleurs, ce fut parfois plus compliqué, comme sur Paris-Nice dont il repartira les mains vides. L’allemand manque encore un peu de coffre et d’expérience sur le World Tour mais son duel attendu avec Cavendish et Greipel en juillet sera l’occasion d’apprécier enfin l’écart le séparant encore du très haut niveau.

José Joaquin Rojas (1v) : Etape au Tour du Pays Basque.

Très reconnu pour sa polyvalence, le champion d’Espagne gagne finalement assez peu, mais il a su trouver la faille au Pays Basque pour ouvrir son compteur suffisamment tôt pour s’ôter un part de pression. Toujours placé, Rojas tourne autour du pot en ce qui concerne le gain du maillot vert du Tour de France. Le tracé de l’édition 2012 ne semble pas assez sélectif pour qu’il puisse enfin décrocher le graal,  sa seule chance étant de voir Cavendish terminer hors-délais dans la montagne.

Peter Sagan (3v) : Etapes au Tour d’Oman, à Tirreno-Adriatico et aux 3 jours de la Panne.

Très en vue sur les classiques où il est passé à chaque fois tout prêt de la victoire, c’est finalement grâce au sprint que le slovaque de 22 ans a collecté deux de ses trois victoires de la saison. Alors qu’à ses débuts il se « contentait » de régler de petits groupes, Sagan est désormais capable de remporter de vrais sprints massifs devant les meilleurs. Voilà qui suffit pour en faire le principal challenger de Cavendish dans la quête du maillot vert.

Andrea Guardini (6v) : Etapes au Tour de Langwaki (X6)

Le protégé de Mario Cipollini présente un bilan contrasté. Revenu encore plus fort sur la course qui l’avait révélé, Guardini n’est cependant pas parvenu à l’emporter une nouvelle fois sur les routes du Qatar. Il a également systématiquement perdu sur les Tours de San Luis et d’Oman. Présent au départ du Giro pour la première fois, Guardini espère y remporter au moins une étape, ce qui ne sera pas chose aisée face à une concurrence qu’il tarde à battre.

Elia Viviani (6v) : Tour de la Province de Reggio Calabre (vainqueur des deux étapes), Grand Prix de la cote Etrusque, Etapes sur le Tour de San Luis et la Semaine Cycliste Internationale.

Royal sur le calendrier italien, Viviani a incontestablement marqué des points dans l‘optique des Jeux Olympiques. Actuellement, l’italien le plus rapide, c’est lui. Son absence du prochain Giro est réellement regrettable, d’autant plus qu’une place sur le Tour en tant que chef de file de la Liquigas pour les sprints n’est pas assurée. En cas de participation, il devra probablement se dévouer au service de Sagan.

John Degenkolb (0v) :

Son choix de rejoindre Shimano (devenu Argos Oil) en a surpris plus d’un, et sa cohabitation avec Marcel Kittel n’est pour l’instant pas synonyme de succès. Placé sur Milan-San Remo (5e) et le Grand Prix E3 (6e) , Degenkolb n’a pas encore gagné.

Louis Rivas

Suivre @ChroniqueDuVelo

Publicités

Un commentaire sur “Où en sont les sprinteurs ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s