Tour de Californie : On prend les mêmes et on recommence

Le Tour de Californie vient de débuter avec une première victoire pour Peter Sagan. Cette course légendaire accueille comme chaque année les mêmes coureurs. Tous les Américains sont là pour remporter leur tour national, et la bataille risque une nouvelle fois d’être très rude.

Les papys sont toujours là

Sur les quatre dernières éditions, les noms de quatre coureurs américains reviennent avec insistance sur les podiums. Levi Leipheimer bien sur, triple vainqueur de l’épreuve et sur le podium de toutes les éditions hormis celle de 2006. Il sera le grand favori de l’épreuve, mais aura un gros concurrent. Son ancien coéquipier et tenant du titre, Christopher Horner. Le leader de la Radioshack sur cette course voudra prouver que son triomphe en 2011 n’avait rien d’un coup de chance. Mais surtout, à 40 ans, l’ancien lieutenant de Lance Armstrong doit prouver à Johan Bruyneel qu’il a encore le niveau pour être leader, sur la Vuelta par exemple.

Pour concurrencer ces deux ténors, deux autres anciens d’Outre Atlantique seront présents. David Zabriskie d’abord. Trois fois second de l’épreuve, il espère cette fois terminer sur la plus haute marche du podium. Ce sera cependant très compliqué compte tenu du peu de kilomètres de contre-la-montre, domaine dans lequel il excelle. Le dernier larron n’est autre que Tom Danielson. Huitième du dernier Tour de France, le leader de la Garmin pourra surement compter sur Zabriskie en tant qu’équipier. Beaucoup plus à l’aise en haute montagne, il espère améliorer sa performance de 2011, où il avait terminé sur la troisième marche du podium.

Qui pour faire tomber ces Américains ?

Vient alors la question des outsiders. Qui pourra concurrencer les vieux briscards ? Des jeunes sans doute. Un dernier Américain, Tejay Van Garderen. Le coureur de BMC a à coeur de briller sur sa course nationale. Il doit aussi montrer à son équipe qu’il a la carrure pour prendre la succession de Cadel Evans au sein de la structure suisse pour prétendre à des rôles de leader sur d’autres courses importantes.

Pour le reste, Robert Gesink, Vincenzo Nibali et Nicolas Roche tenteront de faire tomber les coureurs à domicile. Sans oublier Fabio Duarte, présent avec sa formation nationale de Colombia-Coldeportes. Mais ne nous y trompons pas, tout ce beau monde n’est pas là au top de sa forme, mais bien en préparation du Tour de France. Un moyen de se tester face à une concurrence qui sera aussi présente au mois de juillet. Alors oui il manque des gros leaders tels que Cadel Evans, Andy Schleck ou Bradley Wiggins. Mais la plupart présents sur ce Tour de Californie ne joueront pas la gagne sur la Grande Boucle. Le plateau y est donc assez relevé pour avoir une idée du niveau actuel de chacun.

Comme un jubilé pour Robbie McEwen

Au niveau des sprints, il y aura un évènement important lors de ce Tour de Californie. La dernière course de Robbie McEwen, la star du cyclisme australien. Double maillot vert sur le Tour, le coureur de l’équipe GreenEdge raccrochera après cette épreuve. La Californie n’avait jusque là jamais accueillie l’ancien coureur de Lotto, l’Australien a voulu terminer par une course inédite. Avec Howard et Sulzberger pour l’épauler dans les finals d’étape, McEwen peut espérer quelques bonnes places. Il n’a plus son accélération d’antan évidemment, mais son expérience est toujours présente.

Toutefois, il aura fort à faire face à Tom Boonen, Gerald Ciolek, Heinrich Haussler, Greg Van Avermaet, Michael Matthews, Peter Sagan ou encore Marcel Kittel. Comme les leaders, ces rois du sprint ne seront pas au top de leur forme. Mais un Tom Boonen même à 50 % emmené par Gerald Ciolek, ça peut faire mal. De plus, mis à part ceux qui passent très bien les bosses (on pense évidemment à Peter Sagan), seulement une voire deux arrivées au maximum seront promises aux sprinteurs. Il ne faudra donc pas se louper, mais on peut compter sur Robbie McEwen pour cela !

Robin Watt

Suivre @ChroniqueDuVelo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s