Joaquim Rodriguez, évidemment

L’arrivée semblait taillée pour lui, Joaquim Rodriguez n’a pas tremblé. Dans le final escarpé d’Assisi, le Catalan a parfaitement géré son effort pour sortir tout le monde de sa roue lors du sprint final. Un très joli coup du puncheur qui prend alors le maillot rose.

Un début de course très classique

Les coureurs prenaient ce matin le départ de la 10e étape, longue de 186 kilomètres. Un départ que ne prendra pas Filippo Pozzato, sans doute bien plus atteint par sa chute qu’il ne le croyait. Très vite, 5 coureurs s’échappent : on retrouve alors en tête Guillaume Bonnafond (Ag2r-La Mondiale), Miguel Mínguez (Euskaltel-Euskadi), Francesco Failli (Farnese Vini-Selle Italia), Matthias Brandle (Team NetApp) et Martijn Keizer (Vacansoleil-DCM). Ces coureurs la passeront toute la journée devant. Leur écart maximal sera d’environ 5 minutes, le peloton gardera toujours la course sous contrôle.
A 30 kilomètres du but, leur écart oscille autour de la minute d’avance. C’est le moment choisi par Stef Clement pour attaquer. Il reprend Brandle et Keizer, lâchés du groupe de tête, qui prennent alors son sillage et font la jonction avec les hommes de tête quelques kilomètres plus tard. L’échappée du jour est donc reformée, avec en son sein Stef Clement. Les 6 hommes ont cependant 50 secondes à 15 kilomètres du but, et le peloton se met en route.
Ainsi, une nouvelle course commence. A près de 7 kilomètres du but, l’échappée est avalée par l’avant garde du peloton. Tous les leaders sont aux avants postes et le peloton se lance dans la première difficulté. Les Radioshack, Astana, Sky emmènent la tête du peloton.

Un final mouvementé

Nous sommes dans la première difficulté du jour, le peloton monte la côte au train et les premières attaques se font attendre. Enfin, Vaitkus ou encore Slagter passent à l’offensive. Cependant aucun coureur ne prend une réelle avance. Le tenant du titre Michele Scarponi se porte alors en tête et roule au train, éliminant un bon nombre de coureurs. Tous les favoris pour la victoire finale sont dans les 20 premières position. L’Italien a notamment dans sa roue Kreuziger, Pozzovivo, Hesjedal et Rodriguez. Une fois le sommet franchi, il reste 2,5 kilomètres de course. Tout le monde se regarde à l’approche de l’ultime descente et Rigoberto Uran en profite pour attaquer. Il emmène dans sa roue le leader d’AG2R, John Gadret. Les deux hommes prennent une centaine de mètres sur le peloton et entame alors la montée finale en tête. Ils voient cependant le groupe rentrer très vite sur eux.
La flamme rouge est donc là, Daniel Moreno fait le tempo pour son leader Joaquim Rodriguez, emmené dans un fauteuil. A 500 mètres de la ligne, Slagter attaque à nouveau pour anticiper le sprint. L’Espagnol saute dans sa roue et personne ne semble capable d’accélérer à nouveau. Les coureurs se regardent et celui qui a longtemps du être au service d’Alejandro Valverde fait figure d’épouventail. Le favori du jour place alors une violente accélération qui sort tous ses rivaux de sa roue. Le sprint est lancé, Rodriguez s’envole vers la victoire.
Le très surprenant Huzarski prend la seconde place de l’étape, tandis que le champion d’Italie Giovanni Visconti est 3e. Pozzovivo est 4e, Gadret 5e. Grâce aux bonifications, le vainqueur du jour s’empare alors du maillot rose.

Classement de l’étape 10

1. Joaquim Rodriguez Olivier
2. Bastosz Huzarski à 2″
3. Giovanni Visconti à 2″
4. Domenico Pozzovivo à 6″
5. John Gadret à 6″
6. Ryder Hesjedal à 6″
7. Tom Jelte Slagter à 6″
8. Dario Cataldo à 6″
9. Roman Kreuziger à 6″
10. Rigoberto Uran à 6″
11. Gianluca Brambilla à 6″
12. Benat Intxausti à 6″
13. Sergio Henao à 6″
14. Paolo Tiralongo à 6″
15. Ivan Basso à 6″

16. Hubert Dupont à 6″
17.  Michele Scarponi à 6″
19. Damiano Caruso à 6″
20. Mikel Nieve à 6″
22. Damiano Cunego à 12″
23. José Rujano à 15″
31. Frank Schleck à 26″
34. Peter Stetina à 29″
44. Sandy Casar à 1’00 »

Classement général (après 10 étapes)

1. Joaquim Rodriguez Olivier
2. Ryder Hesjedal +17″
3. Paolo Tiralongo +32″
4. Roman Kreuziger +52″
5. Benat Intxausti +52″
6. Ivan Basso +57″
7. Damiano Caruso +1’02 »
8. Dario Cataldo +1’03 »
9.   Eros Capecchi +1’09 »
10. Rigoberto Uran +1’10 »
11.  Michele Scarponi +1’11 »
12. Domenico Pozzovivo +1’12 »
13. Frank Schleck +1’25 »
14. Sergio Henao +1’27 »
15. Damiano Cunego +1’37 »

16. Bastosz Huzarsk +1’48 »
20. Peter Stetina +2’03 »
29. John Gadret +2’55 »
32. José Rujano +3’05 »
37. Sandy Casar +4’01 »
35. Mikel Nieve +3’35 »
41. Hubert Dupont +4’27 »

Ce qu’il faut retenir

Le coup double de Rodriguez est en fait triple. Il remporte l’étape, prend la tunique rose et réalise une excellente opération au niveau comptable. En effet, le leader le la Katusha a prit 26 secondes à ses principaux adversaires pour la victoire finale, dont 20 de bonifications. A contrario, la déception de la journée en vue du classement général se nomme Frank Schleck. Le coureur luxembourgeois ne débourse certes qu’une vingtaine de secondes sur les principaux leaders, mais également 46″ sur le vainqueur du jour. Des secondes précieuses qu’il perd sur une étape sensée lui convenir. On pouvait également attendre Michele Scarponi dans le final, le vainqueur sortant se contente finalement d’une place anecdotique dans un groupe qui contient la majorité des leaders.
Toujours au niveau des favoris, Pozzovivo et Gadret ont effectué une belle montée. Ryder Hesjedal s’est quant à lui bien battu pour défendre sa tunique mais ne pouvait à vrai dire pas grand chose face à Joaquim Rodriguez.
Enfin, la surprise de la journée. Elle provient de l’équipe NettApp qui se démène chaque jour pour prouver qu’elle a sa place sur ce Giro. Très souvent représentée dans les échappées, l’invitée surprise se distingue aujourd’hui par son leader, Bastosz Huzarski, aujourd’hui second et seul à accrocher un temps la roue du catalan lorsque ce dernier produit son effort.

Adrien Picard

Suivre @ChroniqueDuVelo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s