Peter Sagan, vraiment inarrêtable

On le dit on le répète, Peter Sagan n’est pas un coureur comme les autres. A seulement 22 ans, il excelle presque partout. Déjà vainqueur à 23 reprises depuis 2010, le Slovaque est un monstre d’efficacité. Il le prouve actuellement sur les routes du Tour de Californie avec trois victoires… en trois étapes !

Depuis ses 20 ans, on connait Peter Sagan. Il avait commencé par remporter deux étapes de Paris-Nice. Le coureur de la Liquigas avait alors été la grande attraction de l’épreuve, qui était-il vraiment ? Désormais, on le connait par coeur, ses adversaires également. Pourtant, personne n’arrive à l’arrêter. Peter Sagan, ça gagne ! Encore et toujours, et là où il faut. Paris-Nice donc, mais aussi Tour de Romandie et de Suisse, Tirreno-Adriatico et surtout Tour d’Espagne. Un palmarès déjà très bien remplit, à seulement 22 printemps.

La Californie, son jardin

Depuis son éclosion en 2010, il n’y a qu’une course sur laquelle Peter Sagan a gagné chaque année : le Tour de Californie. L’épreuve américaine se déroule en ce moment même de l’autre côté de l’Atlantique, et le Slovaque n’a pas perdu ses bonnes habitudes. La nuit dernière se disputait la troisième étape, et le sprinteur désigné de la Liquigas sur l’épreuve l’a remportée. Cela lui fait donc trois victoires en trois étapes sur l’épreuve. Une de plus qu’en 2010, deux de plus qu’en 2011. Des chiffres impressionnants, mais qui finalement sont assez facilement explicables. Peter Sagan est tout simplement l’un des meilleurs, partout.

Le Slovaque est aujourd’hui l’un des coureurs les plus complets du peloton, c’est d’ailleurs ce qui lui a permis de briller autant depuis ses débuts. Sur ce Tour de Californie par exemple, il profite des parcours escarpés et notamment très vallonnés pour battre ce qu’il reste des sprinteurs. On pourrait alors dire que la concurrence est réduite, mais il reste tout de même de gros noms comme Tom Boonen et Heinrich Haussler pour ne citer qu’eux. Toutes ses victoires au sprint se sont dessinées de cette façon : Peter Sagan est surement le sprinteur qui passe le mieux les bosses.

Attention messieurs les spécialistes, il arrive

Enfin, le sprinteur qui passe le mieux les bosses, c’est à condition de le placer dans la catégorie des sprinteurs. Car on pourrait aussi le décrire comme le puncheur qui sprint le mieux. A vrai dire, on ne sait pas vraiment définir Sagan, on ne peut pas ! Tout ce qu’on sait, c’est qu’il peut gagner presque n’importe quel type de courses. Mais surtout, c’est sur les classiques que Peter Sagan fait peur, il a le profil pour toutes les gagner ou presque.

On l’a d’ailleurs vu cette année, où il comptait se tester du mois de mars à fin avril. Résultat, il termine sur le podium du GP E3 et de l’Amstel, termine 4e de Milan – Sanremo et 5e du Tour des Flandres. De quoi espérer énormément, d’autant plus que le Slovaque n’a pas participé à la Flèche Wallonne et surtout à Liège-Bastogne-Liège. Dans les années futures, Peter Sagan sera donc à coup sur l’un des principaux protagonistes de ces mêmes courses. Et il y a fort à parier que les premières victoires dans les classiques arriveront très rapidement. Messieurs Boonen, Cancellara, Gilbert et Rodriguez, méfiez-vous donc du petit jeune qui arrive. Il pourrait bientôt être votre bourreau !

Robin Watt

Suivre @ChroniqueDuVelo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s