Le baroud’ d’Izaguirre

Après la dernière journée de repos, le peloton s’élançait aujourd’hui pour une étape de 173 kilomètres avec une arrivée jugée après une côte de plus de 2 kilomètres. Cependant, on avait du mal à imaginer qu’un peloton groupé puisse aborder la difficulté en tête. Comme prévu, une échappée au long cours s’est disputée la gagne et les co équipiers de Joaquim Rodriguez se sont contentés de maintenir les hommes de tête à une distance raisonnable. Attaquant à trois reprises, Jon Izaguirre est parvenu à s’isoler en tête dans l’ultime difficulté puis a su résister au retour de ses compagnons d’échappée pour signer le plus beau succès de sa carrière.

Un début d’étape tendu

Les baroudeurs le savaient : il n’y aurait probablement que la Katusha pour rouler derrière l’échappée aujourd’hui. Sur une étape tracée pour les attaquants, ils sont ainsi nombreux à vouloir figurer dans l’échappée du jour. Pendant tout le premier tiers de la course – parcouru à presque 50 km/h de moyenne, chaque tentative a échoué.
Ce n’est qu’à une centaine de kilomètres de l’arrivée que le bon coup du jour se dessine et prend rapidement plusieurs minutes : Izagirre, De Marchi, Frank, Bak, Mazzanti, Clement, Maes, Herrada, Boaro et Brandle obtiennent un bon de sortie. Herrada est le mieux classé du groupe au général mais pointe à plus d’une demi heure de Purito. Les Katusha vont donc maitriser l’échappée à distance sans s’épuiser dans la poursuite. Ainsi à 20 kilomètres du but, l’écart est de 12’30 ». Les échappés se relaient toujours et les hostilités seront lancés dans la difficulté finale.

Une lutte entre échappés dans l’ultime difficulté

Naturellement à l’approche de la côte, chaque coureur à l’avant ne donne aucun coup de pédale de trop. Derrière au contraire, les formations remontent leur leader, l’écart se stabilise alors autour de 11′.
A près de 5 kilomètres de l’arrivée, les hommes de tête abordent la côte. Herrada est le premier à lancer les hostilités. Frank et Mazzanti tentent de partir en contre, mais aucun écart conséquent ne se creuse. C’est alors Izaguirre qui attaque une première fois. Il est suivi par Bak, puis Frank. Le Basque retente alors à nouveau dans un virage et s’isole en tête. Derrière lui, De Marchi tente tout pour le suivre avant d’exploser et de se relever pour attendre Herrada et Frank.
Mais le trio ne parvient pas à revenir sur Izaguirre qui compte une centaine de mètres d’avance. Le coureur d’Euskaltel Euskadi parviendra à maintenir cet écart et remporte une belle victoire. Derrière, Clement revient sur Herrada, De Marchi et Frank qui s’accroche pour suivre. De Marchi règle le groupe pour la seconde place, le néerlandais prend la troisième place de l’étape. Leurs compagnons d’échappée arrivent ensuite les uns après les autres et le peloton en termine à moins de 9′ du vainqueur.
Aucun changement majeur au classement général.

Classement de l’étape 16

1.  Ion Izagirre Insausti
2.  Alessandro de Marchi +16″
3.  Stef Clement mt
4.  Mathias Frank +19″
5. Jose Herrada +21″
6.  Manuele Boaro +37″
7.  Matthias Brändle +43″
8.  Nikolas Maes +45″
9.  Lars Ytting Bak mt
10.  Luca Mazzanti +48″

Adrien Picard

Suivre @ChroniqueDuVelo

Publicités

2 commentaires sur “Le baroud’ d’Izaguirre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s